mardi 28 avril 2015

L'île du sud, du sud au nord

Enfin tranquilles (mais non les filles on rigole)! Après ces 3 semaines intenses et géniales avec Cam et Lili, nous nous retrouvons seuls en tête à tête, et ça fait bien longtemps! On est bien décidés à...  Ne rien faire.
On a quand même quelques petits soucis à régler avec le boogievan et nous passons presque une semaine sur les bords du lac wakatipu à Queenstown. Activité favorite: lecture au soleil. On est tellement absorbés par notre glandouille qu'on ne remarque même pas le changement d'heure (on s'en est rendu compte environ 10 jours plus tard).




Maintenant qu'on a tout notre temps, on veut remonter tranquillement du sud au nord. On passe par le point le plus sud du sud, à midistance entre l'équateur et le pôle sud et on remonte la côte, les Catlins. On va de camping face à la mer en camping face à la mer. Dur dur la vie...







On a même la chance de voir la faune locale: phoques à Nugget Point, lions de mer à Curio Bay (sur la pelouse du camping), yellow eyed pinguins apparement rarissimes, et les dauphins d'Hector avec lesquels Antoine a valeureusement tenté de se baigner malgré la température de l'eau.




On remonte comme ça le long de la côte et les paysages changent tous les jours. Pour finir, on reprend la route du centre vers le mont Cook, le plus haut sommet néo-zélandais. Fini le bord de mer, on se retrouve à la montagne en quelques heures! On a pas perdu notre rythme de rando effréné et on grimpe voir les glaciers.



Après seulement 24h de soleil, on retrouve la pluie et le gris et on décide de repartir vers la mer. Ce dont on ne se doutait pas, c'est qu'ici, il neige aussi au bord de la mer! On a eu la chance de retrouver Cinzia une copine de Julie qui nous a hebergé 3 ou 4 nuits, au lieu d'être sous la grêle et la neige ( si si!). En plus de ça, on a découvert le fameux changement d'heure, rencontré des gens très sympas (et très chanceux au monopoly) et appris que les pingouins volaient (si!).

Coup de vent éclair à christchurch où nous retrouvons nos amis kayakistes du Laos! Les gars partent pêcher, les filles partent randonner et tout le monde y trouve son compte. Trop cool de les retrouver!On fait un bout de route ensemble et on se sépare en espérant se recroiser sur un autre continent...







On remonte vers le nord de l'île du sud, dans la région des Nelson lakes pour randonner encore un peu. Et cette rando, on s'en souviendra!!! Notre PIRE rando à tous les deux. Ce qui devait être une rando tranquille au bord du lac s'est vite transformé en calvaire. Il a fallu escalader des troncs d'arbres, franchir des ruisseaux, passer sous des arbres morts dans se les prendre sur la tête, trouver son chemin dans les fougères,  ne pas perdre ses nerfs en voyant le champ de bataille devant nous, et avancer coûte que coûte avant que la nuit tombe. Bilan: 7h au lieu de 5, exténués, une canne à pêche abandonnée en route, on arrive au refuge pour passer la nuit. On apprend alors qu'en fait le chemin est fermé depuis quelques années mais que rien ne l'indique au départ (pour notre gouverne, on est censé aller se renseigner avant de partir en rando). Et on a vraiment mais alors vraiment pas envie de faire le chemin inverse demain. Heureusement, Tony est venu au refuge en bateau et nous propose de nous ramener le lendemain! Quelle aubaine!






Après cette expérience désastreuse, on n'a plus du tôt envie de rando! Donc on part au nord du nord de l'île du sud à Cap Farewell où une bande de sable de 27km sert de refuge aux oiseaux migrateurs. Paysages sauvages, dunes de sable, falaises blanches, champs verts tendre et mer bleue se côtoient.






Nous repartons ensuite le long de la côte, sur la Golden Bay, le long des plages au soleil jusqu'au Malborough Sounds. Je ne sais pas si vous vous souvenez mais notre dernière expérience de cette région avait été...humide. On retente donc en allant à elaine Bay puis french Pass et c'est vraiment superbe.




Voila. C'en est fini de l'île du sud, on prend le ferry jusque Wellington direction le nord!

Les tops de l'île du sud:
- Les dunes de Farewell Spit
- Pêcher un requin à French Pass (par Julie!)
- Sauter en parachute à Wanaka
- prendre le petit déjeuner avec un lion de mer
-Être au chaud quand il grêle avec Cinzia
-Retrouver Pauline et Nico et manger de la truite avec eux
-La route des Milford Sounds 

Les flops de l'île du sud:

- La pire rando de tous les temps à Sabine Hut
- La souris dans le boogievan 
- L'abandon de la canne à pêche
- le mauvais temps à Akaroa
-Le fish and chips dégueu à Dunedin


lundi 13 avril 2015

A nous les kiwis!

On change de continent, pour aller en...Océanie.




C'est le temps du changement, des retrouvailles, et des lessives! On arrive à Auckland où Cyril nous attend dans un appart', mission pour la semaine: trouver un minivan qui nous emmènera sur les routes de Nouvelle-Zélande pour les 3 prochains mois.
Je nomme: le boogievan!!

On profite de notre semaine pour monter en haut d'un volcan (oui, ça fait un peu classe), rencontrer un couple kiwi très sympa, voir les bateaux de la Volvo Ocean Race et flâner en ville.



Camille et Lili nous retrouvent ensuite, on est prêts pour le roadtrip :) les filles et Cyril sont en tente et nous on dort bien au chaud dans le van!
Premier arrêt dans les parcs de géothermie: Wai-o-tapu et Waimangu. Les mots me manquent pour décrire les paysages étranges et magiques que nous avons traversés.








On continue vers le centre de l'île du nord, pour randonner dans le parc du Tongariro!c'est le moment où Cyril décide de nous quitter et on le lâche à 6h du matin sur la nationale pour faire du stop dans la nuit. Première rando pour Lili, 20km et 1400m de dénivelé positif, dans un cadre spectaculaire. On vous cache bien sûr les photos horribles où nous transpirons et tirons une tronche pas possible, histoire de vous faire croire que c'était trop facile.






Sur la route vers le sud, Antoine nous pêche une truite ENORME (je ne suis pas sous la torture en écrivant ces lignes), photo à l'appui.


Deuxième arrêt à Wellington, capitale moderne et en plus il y fait beau. Parce que oui, 2 nuits sous la tente quand il pleut et qu'elle est cassée ( merci Félix) c'est excessivement énervant. Donc Wellington, une belle promenade, le tramway, les magasins, l'occasion pour Lili de se racheter une paire de tongs même si elles ne sont pas aussi bien que les havainas.
Ce que l'histoire ne raconte pas, c'est que Cam aussi à acheté une paire et qu'à la fin du voyage, les deux filles en avait perdu une chacune (vous me suivez?).


Bref.
On traverse en ferry vers l'île du sud, et tout le monde le sait bien, au sud il fait beau! Oui... Ou presque. On de souviendra de notre belle rando sous la pluie, du magnifique point de vue dans les Malborough Sounds, et de la crève qui s'en suivra!




Troisième étape de ce marathon, Abel Tasman, et encore une très belle rando, sous le soleil cette fois! La côte ouest nous attend alors on roule là où le van nous portera.






Une baignade dans la mer de Tasmanie, quelques tentatives de pêche infructueuses, 2 chouettes picnics sur la plage au coucher du soleil, c'est sympa.





On passe visiter un glacier et un vignoble avant d'arriver à Wanaka pour...sauter en parachute!! Une grande première pour les filles, ça ne fait pas les malignes dans l'avion. Mais ça en valait la peine, le paysage est splendide.




 Quatrième arrêt à Te Anau, point de départ de la Kepler, une rando de 60km qu'il est recommandé de faire en 4 jours. Mais Cam la locomotive est avec nous, et faute de temps et de place en refuge, nous partons pour faire cette fameuse Kepler en 2 jours. La première journée c'est que du plat sur 30km dans la forêt. On part à 6h45, il fait nuit, c'est calme. Mais au bout de 9h de marche, on est contents d'arriver au refuge!
La deuxieme journée fait aussi 30km mais se complique de 1000m de dénivelé. On part encore de nuit, histoire de passer dire bonjour aux vers luisants, et on monte dans les nuages, pour arriver...juste au dessus! 11h plus tard, il est temps de compter les blessés: des genoux, des ampoules et bien mal aux pattes mais on est fiers de l'avoir fait!








Mais on ne va pas s'arrêter là bien sûr! Une journée de repos pour les randonneurs et une journée de voiture dans les Milford Sounds. La route est encore une fois à couper le souffle, et on s'arrête aussi boire de l'eau de jouvence, on ne sait jamais. Une petite croisiere pour visiter ces fjords, puis on est prêts à répartir marcher.





Cinquième et dernière étape du voyage avec les copines: la Routeburn. Une autre rando de 30k (on commence à s'habituer!). Cam et Lili font la totalité pendant que nous allons seulement les accompagner au début et reprendre la route pour les récupérer de l'autre côté de la montagne. C'est à dire 6h de voiture plus loin à Queenstown.

Voilà c'est déjà fini elles doivent rentrer en France. Mais pour nous ça continue, on reste ici et on vous donne des nouvelles fraîches bientôt!