dimanche 22 février 2015

Laos, deuxième round!


Nous avons rejoint Luang Prabang par voie fluviale et nous avons envie d'activités terrestres. A LPB (son petit nom) c'est retour à la grande ville touristique et donc gros burgers! On passe une journée à pied puis une journée à vélo qui nous permet de visiter le marché local et ses éternelles bizarreries, et qui nous amène chez un Laotien capitaine de bateau qui nous invite à boire du lao-lao chez lui à la ferme (à 14h, ya pas pire comme traquenard). On va bien sur dire bonjour aux Bouddhas dorés du coin.

 un baby-foot !!!






On ne traîne pas trop et on s'en va pour Vang Vieng, appelée la baie d'Ha Long terrestre (ou aussi le paradis du tubing, on y viendra). C'est super joli, il y a des montagnes et des rizières, une boucle à vélo (que Julie n'a pas pu finir pour cause de mal au cucu) qui amène à des grottes secrètes et non visitées. Ça c'était pour le côté sportif nature qu'on essaie de vous faire croire...



Vang Vieng c'est aussi une ville de teufeurs coréens et australiens qui viennent uniquement pour boire des coups pas cher et descendre la rivière en bouée, un seau de cocktail à la main. Comme on est (presque) des teufeurs on s'est dit qu'il fallait essayer! On a donc loué une grosse chambre à air de camion, on s'est fait tatoué un numéro sur le bras et on a écumé les bars qui longent le cours d'eau! Mais on a vite déchanté quand la bouée d'Antoine s'est percée et qu'on a fini frigorifiés avec Antoine qui bouchait sa bouée et Julie qui ramait pour deux. En fait on est vraiment pas des teufeurs australiens...





On a quand même goûté au burger de crocodile (délicieux au passage), aux sandwich au poulet frit et au double burger australien devant de vieux épisodes de Friends (craquage total quoi!).

En route pour Vientiane, où on rejoint Florence une copine de fac, où on retrouve Christian un copain allemand et Camille et François, 2 lyonnais rencontrés en Inde. C'est aussi Noël pour nous puisqu'on récupère nos colis envoyés par la famille. Quel bonheur toutes ces douceurs françaises!! Merci merci!


Dans cette capitale tranquille, on s'essaie au tandem (pas évident, surtout avec deux gros sacs et deux gros colis) pour se promener le long du MeKong (oui encore lui!) et pour visiter les temples.






Dernière étape laotienne: Tha Kaek et sa fameuse boucle.

Le bus pour tha Kaek est déjà une épreuve en soi, car il met 8h30 pour faire 300km. C'est bien simple, on s'arrête PARTOUT. Pour regarder le moteur, pour déposer quelqu'un, pour manger, pour acheter un truc sur la route, pour aller aux toilettes, ça n'en finit pas!

On fini quand même par arriver dans cette petite bourgade du bord du Mekong (une constante) frontalière de la Thaïlande. Mais c'est pas pour ça qu'on est là nous, nous on se prépare pour THE LOOP!!!
 The loop c'est quoi? C'est une boucle de 400km dans le centre du Laos, qui passe dans les montagnes et à côté de plein de grottes super chouettes qu'on a envie de voir.



Nous voilà donc partis sur notre fidèle destrier, un scooter chinois semi-automatique et semi-confortable! On a tout prévu, le pantalon, le casque, le petit masque en tissu mode pour faire comme les locaux, la bouteille d'essence de réserve, bref on est prêts pour l'aventure !

Première étape de Thakek à Tha Lang,  on s'arrête au passage aux grottes de Xiang Liab, Pha Fa, Tham Aen et petite baignade dans la rivière de Tha Falang. Le paysage est magnifique avec de gros îlots de roche calcaire en plein milieu des plaines.



Sur la fin du trajet ça commence à grimper et on arrive sur une vaste plaine inondée où subsistent les restes de ce qui a dû être une immense forêt et dans laquelle se baladent des laotiens en bateau. On a appris plus tard que c'était à cause de la construction d'un barrage en aval.

C'est à ce moment là que le soleil à commencé à se coucher et qu'on a trouvé qu'on aurait pû ajouter des pulls à notre équipement... On fini quand même par arriver  au village où nous nous trouvons un petit bungalow au bord de l'eau et disputons une petite pétanque accompagnée d'une bière et de saucisson (on va pas se laisser mourir non plus!)





Le lendemain réveil avec la peur au ventre, nous attend une centaine de kilomètres sur une piste poussiéreuse bourée de trous et de semi-remorques... Mais bon on a signé donc on y va!

Et effectivement de la poussière on en a mangé (malgré nos masques), des camions on en a croisés et des trous on en a évités (pas tous d'ailleurs). En début d'après-midi on arrive à notre coin de pique-nique: le Blue Lagoon ! Et c'est parti pour des toasts beaufort-brioche et pâté Hennaf au bord d'un petit bassin d'eau claire comme du cristal au pied d'une muraille calcaire. On en profite pour faire trempette et pis c'est reparti jusque Nahin, notre destination du jour.



Troisième jour, le but ultime de The Loop: les grottes de Tham Konglor.
Une route pittoresque entourée de massifs karstiques (on vous laisse regarder sur Wikipedia) traverse les rizières. Notre petit déjeuner au soleil au milieu des champs verts est fort appréciable. On attaque alors la visite de ce fameux site, 7km de riviere sous terraine! En dehors de la torche de notre batelier, il fait nuit noire... C'est époustouflant! Quand on ressort de l'autre côté de la montagne, le soleil nous éblouit et on a juste de temps de boire un coup avant de refaire le chemin en sens inverse. Le retour en scooter au coucher du soleil est tout aussi sublime.






Quatrième et dernier jour, une bonne surprise! On s'attendait à faire 140km de nationale pleine de camions mais on décide quand même de faire un détour pour découvrir un endroit étonnant. La route pour y accéder en a découragé plus d'un mais Antoine est devenu professionnel de la conduite sur chemin cabossé! A l'arrivée, le bleu turquoise de l'eau de ce trou de 25m de profondeur semble irréel. D'ailleurs, on ne résiste pas à une dernière petite baignade! Malheureusement, pas de photos pour vous, mais je vous rassure la coupable a été punie.
Bilan de ces 4 jours: on a mal aux fesses! On a vu des trucs de ouf! Julie sait maintenant conduire un scooter!

Sur ce, s'achève la partie laotienne de notre voyage!

Les tops et les flops (oui Momo on s'y tient)

Les tops:

  • Descendre le Mekong en bateau, on pourra dire qu'on l'a fait!
  • Le nord et ses montagnes dans la région de Nong Khiaw.
  • Le kayak, d'abord parce que c'est un mot qui se lit dans les deux sens et aussi parcequ'on a pu voir des coins vraiment perdus.
  • Les grottes autour de Vang Vieng qui si on se donne la peine de sortir des sentiers battus sont magnifiques et vierges de touristes.
  • Une cure de bonne bouffe française à Vientiane.
  • La grotte de Tham Konglor et The loop en général.


Les flops:

  • Udomxai, la ville qui sert à rien.
  • Tuber avec une bouée percée...
  • L'épisode des slips de la honte que l'on passera sous silence
  • Le flou artistique autour des horaires de bus (et les employés de la gare qui ne servent à rien)
  • Et c'est à peu près tout!